LE CENTRE SPATIAL UNIVERSITAIRE

NOS ATOUTS /
POSITIONNEMENT

Le Centre Spatial Universitaire de Montpellier (CSUM) est le centre leader en France. Créé en 2011, il est historiquement le 1er centre spatial universitaire de France.

NOS ATOUTS

Picto chiffre 1

Technologies made in France
conçues au CSUM

Picto chiffre 2

Expertise de l’Université de Montpellier dans le domaine des radiations

Picto chiffre 3

15 ans d’expérience dans le développement des nanosatellites

Picto chiffre 4

Animation scientifique de haut niveau

Picto chiffre 5

Réseau actif où se rencontrent groupes industriels, PME et universitaires

Picto chiffre 6

Fortement impliqué dans la problématique liée aux débris spatiaux et à l’utilisation durable de l’espace

Picto chiffre 7

Pro-actif dans la définition des bonnes pratiques liées à la LOS (Loi relative aux Opérations Spatiales)

Picto chiffre 8

Bâtiment dédié avec des équipements de pointe

1ER CENTRE EN NOMBRE
DE SATELLITES LANCÉS

En terme de nano-satellites lancés, le CSUM est le 1er centre avec, à ce jour en 2022, 3 satellites lancés:
2012 : lancement de ROBUSTA-1A sur Vega depuis le port spatial de Kourou, France
2017 : lancement de ROBUSTA-1B sur PSLV (fusée indienne) depuis le port spatial Satish Dhawan, Inde
2019 : lancement de ROBUSTA-1C sur Soyouz (fusée russe) depuis le port spatial de Vostochny, Fédération de Russie

1ER CENTRE EN NOMBRE
DE RESSOURCES HUMAINES
ET DE MOYENS

Le CSUM est aussi le 1er centre en termes de ressources humaines avec 25 personnes à temps plein employés au CSUM au 01/06/2022.

Le CSUM dispose de compétences reconnues dans le domaine de la fiabilité des nano-satellites face aux radiations spatiales. La plateforme ROBUSTA pour Radiation on Bipolar University Satellite Test Application a été développée pour être robuste aux effets de la dose de rayonnement (ionisante et non-ionisante) par une optimisation du blindage du satellite, et aux effets singuliers dus aux ions lourds et aux protons par l’intégration dans l’électronique de bord de solutions logicielles tolérances aux fautes. Cette compétence est confirmée par de nombreuses publications scientifiques.

Fort d’une équipe pluridisciplinaire, le CSUM couvre l’ensemble du cycle en V de développement de systèmes spatiaux. Le CSUM travaille selon les pratiques du spatial en décomposant un projet spatial en 7 phases.

1ER CENTRE DANS LES RÉSEAUX MÉTIERS

Le CSUM est présent dans de nombreux réseaux incontournables des nano-satellites :

• ASPEC : Association pour la Prévention et l’Etude de la Contamination, leader français de la normalisation sur les technologies de salles propre, membre du conseil d’administration de l’association ASPEC reconnue d’utilité publique pour la gestion des salles propres
• Association Collectif pour des activités spatiales responsables (collective for space care) : communauté des opérateurs et partenaires spatiaux, adhérant aux principes de la charte du même nom, qui partagent l’esprit de responsabilité associé aux traités et principes internationaux sur l’Espace, dans le respect de la législations spatiales et suivant les meilleurs pratiques
• Communauté RadioAmateur : un agent titulaire de la licence RadioAmateur

• Association RADECS : RADiation Effects on Components & Systems, leader européen des effets des radiations sur l’électronique à bord des satellites
• 4S symposium : Conférence scientifique européenne dédiée aux petits satellites avec comité de relecture, membre du comité technique
• NanoLab Academy : réseau coordonné par le CNES regroupant plus d’une dizaine d’écoles et d’universités françaises en les aidant à développer et envoyer dans l’espace leur propre nano-satellite selon le standard CubeSat.
• RFCSU : Reseau des Centre spatiaux français de l’enseignement supérieur, il réunit les centre de Toulouse, Grenoble, Paris … pour échanger sur les bonnes pratiques du new space universitaire

SOUTENU PAR

Logo FVA

VISITER LE SITE

Recevoir la Newsletter

S’INSCRIRE A LA NEWSLETTER